Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 18:33

                                                Lettre ouverte à monsieur Paul BIYA

                                       Président de la République du Cameroun



Monsieur le président,

Je me permets de vous écrire en ce moment où vous amorcez votre énième visite d’Etat en France pour vous demander de leur dire NON

Pour le rayonnement de la démocratie, dites-leur NON.

Pour l’amour du Cameroun, notre chère patrie, dites leurs NON.

Dites NON à ces pires ennemis du Cameroun qui ont fait de vous un candidat naturel et qui ont transformé le RDPC en parti ETAT.

Dites NON à ces gens qui ont pris le Cameroun en otage et qui continuent à y faire régner un système social, un régime politique basé sur la terreur, la médiocrité, le népotisme et le favoritisme.

Dites NON à ces gens pour qui toute brave personne est à abattre est considérée comme paria, comme insecte.

Dites NON à ces gens qui vont soudoyer des africains et certains camerounais pour venir parader lors de vos visites en terre étrangère et qui exploitent sans vergogne la misère de vos compatriotes en leurs proposant cinq mille francs pour ceux-ci dansent au bord de la route à chacune de vos sorties à YAOUNDE.

Sachez que ces gens qui viendront vous applaudir mardi en France auraient été importés de l’Allemagne, de l’Italie, de la Grèce et de bien d’autres pays.

Ces gens sont payés à coup de million pour venir exprimer une opinion qui est loin d’être celle qu'ils ont de vous.

Dites NON à ces gens pour qui le Cameroun, notre chère patrie est devenu un terrain de jeu où ethnocentrisme et corruption se rivalisent d’adresse et sont devenues des vertus.

Dites NON à ces gens qui ont transformé le Cameroun en un pays où les détourneurs de fonds et les voleurs de tout genre sont devenus des modèles sociaux.

Monsieur le président, il juste fallu qu’une association (comite catholique contre la faim et le développement) fasse état d’une prétendue fortune mal acquise par vous pour ces griots d’un autre temps montent sur le créneau et fassent fuser les motions de soutiens de toute part.

Pourtant, l’une des manifestations majeures de ce mal être des camerounais est l’exode sauvage et l’immigration galopante des jeunes camerounais qui ont perdu toute confiance en vous et en votre politique vers les cieux aussi bien africains qu’occidentaux.

Au lieu de vous le faire savoir, il vous saupoudre avec des motions de soutien ridicules, répugnantes et abjectes.

Ces motions de soutiens qui ne sont un honneur ni pour vous, ni pour le Cameroun, mais qui tendent plutôt à réduire le Cameroun en république de pacotille où un seul voudrait régner à tout jamais.

Monsieur le président, ces motions de soutien ne sont aucunement l’expression du peuple camerounais, mais juste les flatteries d’un groupe de personnes aux intérêts égoïstes et personnels.

Monsieur le président, les pseudos marches de soutient diffusées en boucle dans la télévisons nationale (CRTV) n’ont pour but que de vous faire croire que vous êtes immortel, afin que ces gens puissent continuer à se servir impunément de la misère des camerounais.

Monsieur le président, ces ventrus aux belles cravates et aux costumes coupés sur mesure, ne représentent pas le peuple camerounais. Ils vous ont cyniquement poussé en 2007 à faire modifier la constitution afin que leurs beefsteak soit permanemment protégé.

Les camerounais ne sont pas dupes, les émeutes de fin février 2008 devraient leur servir de leçon et leur montrer, ainsi qu’à vous que le Cameroun va mal.

Dites NON à ces gens qui ont farouchement et effrontément pousser vos jeunes compatriotes à immigrer honteusement à l’occident, qui poussent ceux qui veulent investir au pays à fuir leur propre nation.

Aujourd’hui, plusieurs minerais sont découverts au Cameroun et constituent un espoir pour ces camerounais qui ont été sacrifiés par vos roquets. Ne laissez pas ces mêmes charognards s’en accaparer une fois de plus.

Ne vous représentez pas aux élections de 2011 car, l’heure est venue pour vous de prendre u repos et de laisser les rennes du pouvoir à quelqu’un d’autre. L’heure est arrivée monsieur BIYA de vous occuper de votre famille et de vos jeunes enfants dans la quiétude et sans stress du pouvoir.

Ne vous laissez pas avoir par ces gens sans scrupules ni honte aucune.

Monsieur BIYA, l’heure est venue pour vous de vous installer une fois pour toute aux cotés de vos jeunes enfants.

Monsieur BIYA, s’éterniser au pouvoir ne vous honorera pas du tout mais ternira lamentablement l’image de l’homme de paix que vous dites être.

Monsieur BIYA, le moment est venu pour vous de sortir par la grande porte, ne laissez pas cette occasion vous échapper, essayez de polir, d’adoucir l’animosité que la majeur partie du Cameroun a, à votre égard en ce moment où la vie est devenue si difficile.

Monsieur le président, les pseudos marchent de soutien citées plus haut ne sont que des leurres et des stratagèmes que ces rapaces qui érodent les Cameroun ont mis en place pour vous amadouer et vous faire une bien triste allégeance. Ils se servent de vous et de votre famille.

Monsieur BIYA, en 27 ans de votre présence à la magistrature suprême, le Cameroun n’en est qu’à une phase d’ambition. Quitter honorablement le pouvoir en 2011.

Monsieur le président, j’ai voulu cette lettre ouverte afin que vous entendiez un écho y relatif, car si elle avait été envoyée à vos services vos ennemis et ceux du Cameroun en aurait fait un autre usage.

Monsieur BIYA, ne vous laissez pas avoir par ce charognards au visage d’ange, par ces fous du pouvoir.

Accepter monsieur le président, l’expression de mon sincère respect.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelien lea marla
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens