Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 11:59

Comme à chaque fois qu'un évènement dramatique se produit au Cameroun, le très sinistre ministre de la communication Issa TCHIROMA BAKARY s'est présenté hier dimanche devant les journalistes pour leur distiller les dernières nouvelles du nouvel action d'éclat de BOKO Haram au Cameroun

Il a comme d'habitude appelé les populations à la plus grande vigilence et à la mobilisation générale, non sans faire un peu de pimages-copie-1.jpgropagande et de trouver en son Dieu Paul BIYA toutes les qualités d'un chef de guerre déterminé à eradiquer cette secte maléfique.

Le plus surprenant dans cette sortie c'est que le très fantasque TCHIROMA n'a donné aucun bilan officiel des actions menées par le gouvernement et de l'attaque dont a subit le pays et qui s'est soldée par l'enlèvement de plusieurs personnes dont le maire de Kolofata, la femme du ministre Amadou ALI....Se contentant juste de lire  une déclaration du gouvernement, condamnant les actes de Boko Haram.


En effet, aucun bilan officiel n’a été fait devant les médias nationaux et internationaux présents « à l’heure actuelle, nous ne disposons pas de toutes les données nous permettant de fournir une information plus complète sur les circonstances et le bilan exacts de cette attaque. Nous sommes néanmoins à même d’indiquer que nos forces de défense et de sécurité ont vigoureusement riposté contre cette agression barbare, et contraint l’ennemi à battre en retraite » a souligné le mincom TCHIROMA d’entrée de jeu.

Pourtant, selon des informations aux sources concordantes, le bilan de l'attaque serait lourd. Il y aurait eu des morts. Chez le vice-premier ministre, « ils ont enlevé outre sa femme, sa belle-sœur, sa petite sœur, son garde du corps, son chauffeur et 3 autres membres de sa famille. Ils y ont tué quatre personnes parmi lesquelles son cousin, son maître d'hôtel, son gardien et son petit frère. Au lamidat, ils ont enlevé le lamido maire de Kolofata, son épouse ainsi que six de ses enfants et ils y ont tué deux personnes. Du coté des forces de défense camerounaises, un premier bilan fait état de quatre éléments tombés lors des échanges de tirs » écrit un confrère de la télévision nationale.
Le membre du gouvernement se contente de préciser que les autorités de son pays, ne reculeront pas « je saisis cette occasion pour réitérer, à l’intention de nos populations et de la communauté internationale, la détermination inébranlable du chef de l’État, son excellence Paul Biya, à défendre l’intégrité territoriale du Cameroun, et à protéger sur l’ensemble du territoire national, les femmes et les hommes qui y vivent, ainsi que les biens qui leur appartiennent. J’annonce également la ferme volonté du Président de la République de tout mettre en œuvre, pour continuer à faire du Cameroun, ce havre de paix et de stabilité que beaucoup de pays nous envient à travers le monde » a-t-il poursuivi.

Avant d’appeler la communauté nationale à la mobilisation générale « la défense de notre pays étant l’affaire de toute la Nation, c’est chaque citoyen qui se trouve interpellé, dès lors que la barbarie a franchi nos frontières ».

En poursuivant, « à ce titre, et au nom du chef de l’État, je demande à nos populations, ainsi qu’à toute autre personne vivant sur le territoire national, qui détiendrait une information de quelle que nature que ce soit, susceptible d’aider nos forces de défense et de sécurité à barrer la voie à ces agresseurs, d’utiliser tous les moyens de communication à leur portée, qu’il s’agisse d’appels téléphoniques, d’envois de SMS, de courriers électroniques, du bouche à oreille ou de la dénonciation directe, pour mettre de telles informations à la disposition des autorités administratives, ou de nos forces de défense et de sécurité ».

Très tôt ce matin, selon des informations non encore confirmées officiellement, nous avons appris que l’épouse du vice premier ministre enlevée dans la matinée, aurait été remise en liberté. Ainsi que le lamido maire de la ville et ses proches. Ce qui semble extraordinaire dans les pratiques de la secte islamique nigériane. Enlever puis libérer en moins de 24 heures.

Une thèse qui circulent dans la plupart des chaumières camerounaise dit que  l’attaque du dimanche matin, serait l’œuvre des cousins d’Amadou Ali, des « Kanuris » de l’Extrême –Nord, qui agissent pour le compte de Boko Haram, et qu'il s'agirait d'une vengeance familiale.

Les assaillants revendiquantleur part, dans la répartition du butin lors de la libération de la famille française, les Laurent Fournier. Toujours selon cette thèse, Amadou Ali, avait été informé de l’attaque de son domicile, au cas où il ne s’exécuterait pas. Il se serait contenté de solliciter de son collègue du gouvernement, Edgar Alain Meba Ngo’o le ministre en charge de la Défense, la protection de quelques militaires.

Si cette thèse est verifiée, tout laisserait donc penser que Boko Haram a non seulement des ramifications au camerounaises, mais aussi que les autorités camerounaises du grand Nord (dumoins certains), sont de mèche avec cette secte et qu'ils oeuvrent ensemble à la destabilisation du Cameroun. La vigilence dont parle le sinistre TCHIROMA prendrait donc tout un autre sens.

Dans le cas contraire, on serait en droit de dénoncer cette nouvelle manipulation de l'équipe gouvernementale camerounaise qui n'aurait pour seules fins qu'un saupoudrage massif de la population pour justifier les multiples détournements. Le pretexte de la lutte contre Boko haram serait parfait. Nous nous souvenons de ce qu'avait été la lutte contre le SIDA et les abus qu'elle a occasionnés.

Dans tous les cas, les populations camerounaises sont invitées à la plus grande vigilence et à la plus grande mobilisation, pour contrer ces nouveaux stratagèmes des rapaces et vampires de Paul BIYA qui n'ont pour seul objectif que leur paupérisation. Le sang des enfants du Cameroun a un goût particulièrement juteux dans la bouches de ces individus sans foi ni loi.

Camerounais, Camerounaises, ouvrez les yeux, tendez les oreilles, ne vous laissez pas faire une fois de plus. Le Cameroun n'a pas besoin de ces manigances qui n'ont pour seul but que sa destabilisation. C'est en restant vigilent et en ayant l'oeil vif que vous demasquerez ces gens, que vous les confondrez et les enverrez là où ils méritent le plus de rester:

En prison.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by LEA LIONS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens