Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 15:03

Dans un discours radio-télévisé adressé à la jeunesse camerounaise le 10 Février, Paul Biya s'est de nouveau lancé dans un exercice dont il est devenu maître maintenant: promettre monde et merveilles à la jeunesse camerounaise.

Sous le sillage des contestations populaires qui secouent le maghreb depuis quelques temps et sous fond de grogne sourde, le président camerounais a décrit sans enthousiasme certain les actions entreprises par lui depuis son énième septennat, en faveur de la jeunesse camerounaise, allant de la création des pseudo universités crées aux fictives actions contre le chômage.

Seulement, en 2009 comme des années avant, la jeunesse avait déjà entendu les mêmes expressions, "plan national pour l'emploi, appuis de la jeunesse urbaine et rurale..." Si comme d'habitude, des individus pour qui corruption et tribalisme constituent un facteur de développement ont applaudi ce discours, ignorant avec mépris et arrogance, la souffrance des milliers de jeunes camerounais désoeuvrés et livrés à misère, il est à noter que Paul Biya tient les mêmes termes depuis presque trente ans et que depuis ce temps, le Cameroun en général et sa jeunesse en particulier dont l'espérance de vie ne cesse de décroître, passant de 40 ans en 1985 à 25 ans en 2011 et que depuis ce temps, le Cameroun sombre impitoyablement dans un système où les jeunes sont marginalisés, mal formés ou pas du tout. Il est à noter, que la seule alternative offerte à cette jeunesse dont on parle comme fer de lance de la nation est le métier de "moto-taxi-man", lequel n'est ni sécurisé, ni réglementé, comme quoi monsieur Biya a choisi de tuer tous les jeunes camerounais. 

En ce moment où le pays tout entier, celèbre sa jeunesse, il est impératif pour jeunes camerounais de s'interroger sur leur sort, de regarder derrière eux et d'envisager l'avenir. Au lieu de rester les bras croisés et se laisser dépérir par la désillusion qu'engendrent les discours mensongers et les promesses non tenues par mauvaise foi de monsieur Biya, il convient de s'inspirer de la jeunesse maghrébine qui, lasse de souffrir, lasse de se voir spolier leur droit de rêver, leur droit au bonheur, leur droit à l'espoir ont su chasser Moubarak et Ben Ali. 

Je ne suis pas partisan de la violence ou des méthodes rudes en politique, mais les évènements de février 2008 nous ont montré que malgré les meurtres commandités par monsieur Biya et ses amis et exécutés par le BIR, cette milice assassine à la solde de monsieur Biya, le peuple peut faire reculer ces gens qui n'ont aucune vision du Cameroun. Paul Biya n'était-il pas venu à la télévision d'état pour annoncer une série de mesures bien qu'étant dérisoires face à la détresse du peuple?

Alors il est évident que si les jeunes se mettent en ordre de bataille et surtout si les femmes décident de soutenir leurs fils, leur mari, le pouvoir despotique en place à Etoudi pourrait céder. Je vous appelle tous à vous inscrire massivement sur les listes électorales et surtout à exprimer valablement votre choix d'un Cameroun différent, ensuite de vous tenir prêt à défendre ce vote.

Chers jeunes, le moments est venu de prendre les choses en main et de s'assurer un avenir à la hauteur de nos aspirations, à la hauteur des possibilités de ce beau pays que la nature nous gracieusement offert.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelien lea marla
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens