Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 01:24

pbDans un communiqué laconique comme il en a seul le secret, lu à la Crtv, radio-télévisons camerounaises le 30 Août 2011, Paul Biya annonce enfin la date de  tenue du scrutin présidentielle de 2011 qui l'opposera vraisemblablement à lui même. retenant pour cela la date du 9 octobre 2011. S'il est vrai que constitutionnellement, l'on ne peut pas dire que Paul Biya soit en marge de la loi, il est tout aussi vrai que pratiquement, le choix de communiquer la date des élections présidentielles qui revêtent d'une importance aussi capitale d'une façon aussi légère constitue clairement un acte de guerre à l'endroit des populations camerounaises qui souffrent déjà sous la dictature Biya depuis presque trois décennies. le choix d'annoncer la date de tenue d'une élection présidentielle quarante jours seulement avant celle-ci est un signe, un manque de respect et même un affront vis à vis de la population camerounaise.

Comment peut-on organiser une élection présidentielle en quarante jours alors que les listes électorales ne sont ni constituées, ni closes? la convocation du corps électoral maintenant ne laisse aucun choix aux potentiels candidats dont on trouvera toutes les tares pour ne pas gêner le maintien de Biya, de contester ou de reconstituer les dossiers fiables. 

Comment peut-on organiser une élection présidentielle au Cameroun alors qu'on ne sait pas qui est éligible de qui ne l'est pas, qui est électeur de qui ne l'est pas? Paul Biya prévoit-il d'organiser une élection sans candidat et sans électeur?

la manière dont Paul Biya a décidé de gérer cette élection est un signe manifeste de sa volonté de mettre le Cameroun à feu et à sang. L'insécurité grandissante au Cameroun, les rapts qui s'opèrent au Cameroun depuis quatre années environs et qui se soldent par les versements des rançons par l'état à des groupiscules independantites et acharnés constituent les signes annonciateurs d'une période trouble en devenir au Cameroun. Et cette période est savamment préparée et organisée par Paul Biya qui, au lieu de revoir la constitution pour donner plus d'autonomie au collectivités locales, pour mettre en place un système politique équitable se contente de la tripoter à souhait pour se maintenir au pouvoir. faisant fi d la loi, de la législation en vigueur. Faisant fi de la volonté du peuple camerounais de voir construire une société équitable.

La stratégie de Biya de garder secret jusqu'à la dernière minute la date de tenue du scrutin a été sans aucun doute aussi choisi pour ne pas se faire coincer par les constitutionnalistes et quelques opposants ayant encore la liberté de parole sur son inéligibilité, car tombant sous le coup de ses multiples modifications de la constitution.

La tenue de ces élections dans les conditions actuelles, majorée des frustrations, de la lassitude, du dépit des camerounais sont autant de facteurs qui créeront l'étincelle que certains attendent pour saccager ce pays. Et ceci, biya ne l'ignore pas, il en est d'ailleurs le principal artisan.

Pendant longtemps, les camerounais ont espéré que monsieur Biya utiliserait le peu de bon sens qui lui reste pour éviter un scénario catastrophe au Cameroun. Hélas, il n'en est rien, il est clair que Biya a donné quitus aux gens qui sont à l'affût et prêt à tout pour en découdre avec ce système corrompu, destructeur de prendre les armes et de tout mettre à feu et à sang. 

Alors nous interpellons les camerounais de tout bord de se tenir prêt, de ne pas se laisser voler leur liberté une fois de plus par Biya et sa machine destructrice. Personne ne souhaite une effusion de sang dans ce pays. Ne laissons pas Biya et ses amis qu'il a armés de s'affronter sur nos terres car nous avons besoin d'un Cameroun en paix, dynamique et qui se développe pour donner la chance à tous ses enfants. Il faut dès à présent penser à ce qui doit et qui va se passer.

Le Cameroun ne jouit aucunement, malgré les croyances de certains d'une immunité naturelle contre les conflits armés. Biya est entrain de préparer le terrain pour détruire ce pays. Ce qui se passe dans la maison des poules peut aussi se passer dans celle des canards. Regardons ce qui s'est passé chez les autres et tirons les conséquences.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelien lea marla
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens