Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 11:05

 

images.jpgIncompréhensible, le comportement et l'attitude des populations camerounaises. Peut-être parce que longtemps maltraitées et humiliées, les populations semblent résignées au tribalisme, à l'ethnocentrisme et à un certain régionalisme à la fois ridicule et pitoyable. Alors que les Bamilekés reprochaient encore hier à BIYA de laisser les BETI confisquer le pouvoir, ils exultent aujourd'hui des nominations à la fois de Jean KUETE à la tête du RDPC et de NIAT NJIFENJI à la tête du sénat. Certains vont même déjà jusqu'à croire que l'alternance politique dirigera le pouvoir vers l'ouest cette fois-ci.

Comme quoi, après le nord et le centre-sud, le pouvoir se dirige droit vers l'ouest du Cameroun. J'aimerai bien partager la joie à venir de mes frères de l'ouest, mais je refuse de me laisser traîner dans cette façon à la fois stupide et fort bien malvenue de voir la chose politique. Le combat politique et la prise du pouvoir dans un État doit se faire au moyen d'une bataille d'idées et de perspectives et non sur des considérations tribales qui n'ont de résultat que la division, l'asservissement, et le détournement des deniers publics. 

Quand un peuple se croit au dessus de l'autre parce que détenteur du pouvoir, il cesse de réfléchir, il cesse de voir le futur et se contente de piller. Nous en avons vu l'exemple avec celui qui s'est cru au dessus des autres durant ces trente dernières années. L'expérience qu'ont vécu les pays comme le RWANDA, L'Irak doit être pour nous source de réflexion. Je veux bien que les Bamilékés, les Betis ou encore les Bakweri soient à la tête des institutions, mais cela doit être au moyen d'un certain mérite et non des considérations tribales et calculatrices.

Monsieur NIAT NJIFENJI dont on célèbre aujourd'hui la nomination à la tête du Sénat à dirigé la Sonel pendant plus d'une quinzaine d'années et on a tous vu dans quel état il a laissé cette structure. On peut donc bien imaginer ce qu'il ferait du Cameroun si d'aventure le prince trépassait ou avait l'improbable idée de démissionner et que NIAT devenait le N°1 du Cameroun. 

En tout cas, je ne voudrais pas faire le rabat joie ou empêcher les Bagangté ou les Dschang de célébrer leur venue prochaine aux hautes sphères d'Etoudi. J'aimerai juste leur dire une chose:

Souvenez-vous mes chers amis qu'il y a quelques décennies, les OLANGUENA, ABAH ABAH, OBOUH FEGUE, ETONDE EKOTTO, Ephraim INONI, SIYAM SIEWE et j'en passe avaient aussi été célébrés par leur covillageois, avaient tous caressé l'idée de prendre la place de BIYA. Ils croupissent tous à KODENGUI.

Marafat Hamidou YAYA qui se prenait pour Cicéron et même pour le grand calife passe son temps aujourd'hui à rédiger des courriers dénonciateurs du système BIYA alors qu'il y a encore quelques temps, il avait envoyé un jeune maire en prison, participé de près ou de loin à l'assassinat ignoble de BIBI Ngota.

Souvenez-vous mes chers frères Bamiléké que NIAT NJIFENJI a un jour été accusé de détournement quand il dirigeait la SONEL, tout comme ABAH ABAH alors directeur des impôts. Mais ce dernier avait quand même été nommé ministre des finances avant de finir aujourd'hui en prison. Donc NIAT NJINFENJI pourrait aussi se retrouver à KODENGUI les jours prochains. 

N'oubliez pas que Paul BIYA est un félin qui  laisse toujours sa proie croire à un succès quelconque avant de la dévorer toute crue. la nomination de NIAT NJIFENJI pourrait bien être un nouveau stratagème de BIYA pour avoir assez d'éléments pour l'éliminer définitivement de la vie publique.

Partager cet article

Repost 0
Published by LEA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens