Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 12:05

pb.jpgAprès un séjour privé en Suisse, une participation aux sommet des nations unies à New-york et une participation plus que remarquée à la cérémonie du cinquantenaire de l'indépendance du Nigéria à Abuja, car, fait rarissime. Quand on connaît son aversion pour les visites à l'intérieur du continent. Lui qui se précipite à tous les sommets organisés à l'extérieur de l'Afrique, même pour les plus inutiles et snobe les africains, pire encore nargue constamment les camerounais.

C'est sur le chemin de retour qu'il se fera hué au lieu dit Pouma. Rappelons d'abord que contrairement à son habitude, l'avion loué à une compagnie aérienne et affrété spécialement pour son transport n'a pu atterrir à l'aéroport de Yaoundé Nsimalen. Cela aurait d'ailleurs été l'occasion pour lui de faire un de ses conseils ministériels restreints dont lui seul maîtrise la recette et d'aligner de pauvres camerounais sous les intemperies pour leur faire danser et chanter louange au monarque d'Etoudi. Les raisons étant une pseudo menace terroriste ou encore la présence des individus non souhaitables et non contrôlables autour de Nsimalen. C'est donc par un comité de circonstance que Paul Biya, sera accueilli au bas de la passerelle à l'aéroport international de Douala et prendra illico la route pour Yaoundé la capitale. Il se mesurera donc à l'adversité qu'offre cette piste d'un autre âge, dite axe lourd Douala-Yaoundé. Si les populations des autres localités situées sur cet axe ne se sont pas montrées particulièrement hostiles à son égard, préférant vaquer à leur quête quotidienne de la pitance car croupissant dans une écrasante pauvreté à leur imposé par cet hôte d'un instant et tyrannique. Celles de Pouma se montreront plus entreprenantes et lui feront savoir ce qu'elles pensent de lui et de son régime. Bien que roulant à tombeau ouvert, le cortège de Paul Biya a essuyé quolibets, noms d'oiseaux et toutes autres  manifestations pacifiques mais inhospitalières, du ras-le bol d'une population lasse de la dictature, lasse de la faim et lasse de voir ce type parader sans vergogne devant elles.

Comment interpréter tous faits?

Paul Biya choisit ou alors son état major choisit de le faire atterrir à Douala car Nsimalen étant momentanément  dangereux, ensuite il est hué sur son chemin vers Yaoundé et quelques jours avant, la diaspora n'avait pas manqué l'occasion de lui dresser les pancartes inamicales sur le visage.

Le cameroun est par ailleurs depuis quelques temps le théâtre des scènes de rapts et d'enlèvements de tout genre et des mouvements radicaux se font connaître un peu plus chaque jour. Peut-être là le signe du déclin du règne du l'enfant terrible de mvomeka. Vivement que 2011 soit pour les camerounais une année mémorable, l'année de la fin du voyoutisme d'état installé au sommet de la république du Cameroun. Une chose est certaine, après 2011, le Cameroun ne sera plus le même, Peut-être même que le délitement permanent de la contestation et de tout idée d'alternance au sommet de l'état disparaîtra. De toute évidence, les camerounais souhaitent un nouvel ordre au sommet de l'état. 


Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelien lea marla
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens