Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 15:50

imgres-copie-3Après avoir été arrêté et livré à la CPI, Laurent Gbagbo a comparu aujourd'gui pour la première fois, l'audience etait une audience d'identification, mais Laurent Gbagbo n'a pas manqué de livrer ses conditions de detention et de transfert à la Haye depuis son arrestation à Abidjan par les forces françaises.

Extrait des mots de Laurent Gbagbo.

"Le Président Gbagbo a rappelé que les bombes françaises ont plu du 31 mars au 11 avril 2011 sur sa résidence. Que les tanks français ont roulé sur cette même résidence. Que son ministre de l'Intérieur Désiré Tagro a été assassiné le 11 avril. Que son docteur a été battu. Puis qu'ils ont été arrêtés par les forces françaises et remis aux Forces "qui n'étaient pas encore régulières de M.Ouattara, puisque les forces régulières étaient avec moi...."

"...Je n'étais au courant de ce qui se passait dehors que lorsqu'il pleuvait. À cause du bruit des gouttes sur le toit. Ce n'était pas correct. Mais je m'arrête là, Madame (la JugeSilvia Fernandez de Gurmandi, ndlr)Ce n'est pas une séance pour apitoyer les gens. Mais je décris. L'enfermement sans pouvoir marcher, sans voir le ciel, m'a fait développer de nouvelles pathologies... et je ne suis plus un jeune homme. J'ai 66 ans. J'ai mal à l'épaule, aux poignets. Ici même, depuis mon arrivée, on m'a fait des radios, on s'est occupé de moi..."

" "Je suis toujours surpris par certains comportements. Si on me dit "Gbagbo, tu vas à la Haye, je vais." On m'appelle, on me dit que je vais rencontrer un magistrat à Korhogo, dans le cadre de ne je ne sais plus quelle affaire. On attire mes avocats. On discute. Pendant ce temps arrive un juge avec un papier que je n'ai d'ailleurs pas lu. "Voilà un mandat d'arrêt". Il faut maintenant faire une séance. Alors que ni moi ni mes avocats n'y étions préparés. Il s'est improvisé là une séance de jugment. Pour que la cour demande mon enfermement. Je ne dis rien, Madame, je ne demande rien... mais... On pouvait faire les choses autrement. J'ai dirigé ce pays pendant dix ans, je n'ai pas fait ça.

Alors que mon geolier me ramenait à mon lieu de détention, j'ai vu qu'on dépassait ce lieu. Je lui ai dit. Il a dit "Non, on va vers l'aéroport, car l'aéroport n'est plus éclairé après 18H30." J'ai demandé, je vais prendre l'avion vers où ? Il n'a pas eu le courage de me dire "à La Haye" Il a répondu "À Abidjan." J'ai ri. Car je savais."

Laurent Gbagbo a ensuite denoncé les conditions de transfert et les methodes utilisées par ses geoliers, qu'il a qualifié "d'admissible" pour quelqu'un de son rang.

 "Il n'est pas utile de traiter ainsi les gens. Ça ne sert à rien. Je suis venu sans rien. Sans rien du tout. Je signale cela pour que vous puissiez prendre des précautions, Madame, pour que, prochainement, dans d'autres pays et d'autres cas, ça ne se reproduise plus. Ça ne sert à rien. Ça fait croire qu'il y a des gens de mauvaise volonté... Si on m'accuse c'est qu'on des élements. Je veux les voir et les confronter à ma vérité à moi et vous jugerez... Mais ce n'est pas bien de jouer ces tours de passe passe."

imgres-copie-5.jpg

Rappelons que Laurent Gbagbo est le premier chef d'Etat democratiquement élu qui est traduit à la CPI depuis sa creation. Selon nos sources, les charges qui lui sont imputées sont qualifiées toutes d'indirectes (crimes contre l'humanité, crime de guerre, viol...) On ne reconnait pas sa participation à ces actes de barbaries, mais celle de ses hommes et c'ets pour celà qu'il comparait à la CPI. Un rapport de l'Onu fait pourtant mention de la participation des hommes de Ouattara aux mêmes types actes et du massacre de 800 personnes à Duékoué. Mais lui n'est ni arrêté, ni inquièté par quelque procès que ce soit. Malgré les tristes images d'Aboghraib, aucun soldat americain ni dirigeant americain n'a jamais été inquiété. Malgré l'esclavage, aucun africain ne s'est jamais vu indemnisé de quoi que ce soit. 

Nous sommes impatient de connaitre la suite de cette parodie de justice à multiple vitesse qui n'est n'est dirigé que vers les faibles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurelien lea marla
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens