Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 13:27

11gAprès le décès de la belle - mère du président dictateur Paul Biya, la mort vient à nouveau de frapper la famille présidentielle et par la même occasion le Cameroun tout entier.

Moins d'une semaine après avoir mis sous terre sa belle mère, Paul Biya vient de perdre sa soeur ainée. Je profite de ce post pour lui présenter mes sincères condoleances et compatis à sa peine.

Monsieur Biya n'aura même pas eu le temps de prendre un congé de 39 jours en Suisse qu'il doit faire face à une nouvelle épreuve.

Pire que ces deux disparitions peinantes, la plus grosse douleur du président reside sur son impossibilité à ragagner sa terre natale :-la Suisse- comme il est de coutûme après la prise d'une ou deux decisions débiles pour le Cameroun.

c'est deux disparitions viennent surtout mettre un voile sur les recents succès de Paul Biya sur Boko haram, car les journalistes et les ministrons de Biya, en croyant lui faire plaisir passeront plus de temps à encenser les defuntes qu'à radoter sur la libération des otages recemment obtenue par le pouvoir de Yaoundé.

 

Si le cabinet civil de la présidence de la république n'a pas encore pondu un communiqué laconique et officiel et les gratte-papiers de la CRTV et de Cameroon tribune commis des articles pleines d'éloges pour cette femme dont la majorité des camerounais ne connaissait même pas l'existence, il est à craindre des prochaines conditions de vie et de circulation exécrables dans la capitale politique du Cameroun.

On peut donc imaginer sans beaucoup de doute:

Que le pays tout entier sera paralysé le jour de sa mise en bière.

Que les autorités publiques vont arrêter de travailler et quitterons leur poste dès ce soir pour aller pleurer tous les jours chez monsieur biya ou au domicile de la defunte.

Que la télévision nationale modifiera ses programme dejà cassants et les remplacera par des messes de requiem tous les soirs et les poésies de pauvres enfants à la gloire de dame BIDJANG, puisqu'il s'agit d'elle.

Que les routes seront fermées pour faire place au différents cortèges funèbres.

Que les drapeaux seront en berne alors même que cette dame n'était pas une autorité publique, ni même une élue.

Que les murs de la ville seront bardés des portrait géants de la défunte et qu'on y trouvera un motif de satisfaction de la gouvernance du président Biya.

Bref, on peut imaginer toutes les iniquités possibles que vont devoir subir les camerounais jusqu'à son enterrement et bien au délà.

Dans tous les cas, plus qu'un malheur pour le président Biya, ce nouveau décès est un coup dur pour le pays tout entier et pour les pauvres camerounais dejà meurtris par les conditions de vie abominables.

 

Je ne peux que me courber humblement devant cette dame qui  quitte cette terre merdique et pleine de desolations, en souhaitant que la terre de nos ancêtres lui soit légère et que le peuple camerounais retrouve un jour la dignité qui est la sienne.

Partager cet article

Repost 0
Published by LEA LIONS
commenter cet article

commentaires

amisse 27/04/2016 00:00

le malheur frappe toujours les dictateurs africains

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens