Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Depuis quelques jours, le Japon vit la plus grande catastrophe de son histoire, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale de triste mémoire. Après le séisme, les répliques et les raz de marée qui ont détruits et ravagés une bonne partie du pays sur leur passage, c'est au tour des réacteurs nucléaires d'exploser à tour de rôle. Ce matin encore, on apprenait l'explosion du troisième réacteur de la centrale de Fukushima. Au moment où tout le monde craint le pire au Japon, le silence assassins et consternant des autorités camerounaises au sujet des camerounais du Japon reste particulièrement douloureux. 

Le Ghana, le Nigéria ou encore l'Algérie ont demandé à leur ressortissants habitant les régions de Sendaï et d'Akita, proche de l'épicentre du Séisme de quitter ces régions pour se diriger vers Kyushu et autres  afin que soit organisé leur rapatriement ou que leur soit apporter le soutien nécessaire. Ne parlons même pas des pays occidentaux qui ont mis en place des cellules de crise et qui n'arrêtent pas d'envoyer des aéronefs pour rapatrier leurs ressortissants.

Du Côté de Yaoundé et de l'ambassade du Cameroun à Nozawa, c'est le silence total. Un conseiller culturel à l'ambassade du Cameroun nous affirme même qu'aucune instruction ne leur été donné pour la gestion de la situation de l'aide à apporter aux camerounais vivant au Japon ou y étant pour faire du tourisme et des affaires. Des étudiants camerounais rencontrés ici et là par nos confrères expriment leurs craintes de se voir irradiés, vu l'ampleur de la catastrophe nucléaire.

Les chaînes de télévision camerounaise, toutes acquises formatées et acquises à la cause de biya appliquent parfaitement les consignes données par Tchiroma. Le "sinistre" de la communication. Elle passent en boucle la nouvelle de recrutement de 25 000 jeunes à la fonction publique. Une opération de saupoudrage de conscience engagés par paul Biya et ses thuriféraires afin de se faire accepter par ces même jeunes qu'ils laissent mourir de l'autre côté du globe.

 Entre temps les ministres de la république sillonnent les village pour chanter la gloire de Paul Biya et distribue les sacs de riz et quelques kilos de boeuf aux pauvres familles dejà meutries par des années de misères et d'abandon. Ces mêmes familles qui maintenant sont au bord du drame. Un abandon similaire des camerounais en difficulté avait déjà eu lieu en Lybie et le ministre des affaires étrangères du Cameroun avait cette fois-là aussi été héroïquement silencieux et inactif. Comme quoi, dès qu'on sort du Cameroun, on devient de facto étranger, non seulement dans le pays d'accueil, mais aussi au Cameroun. Que reste t-il au camerounais face à ces situations ni plus ni moins inacceptables? c'est de s'inscrire massivement sur les listes électorales et de voter tous contre Biya et se débarrasser une fois pour toute de ce type dont le seul souci reste le gaspillage et l'appauvrissement de ses concitoyens.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens