Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 11:49

Photo-non-datee-de-Pierre-Camatte--61-ans--president-de-L.jpgPierre Camatte, « membre d’une ONG » française présente au Mali, qui était retenu en otage par la branche d’Al Qaïda du Mali a été libéré par ses geôliers mercredi 24 Janvier. Le gouvernement français s’en est félicité et toute la presse française a relayé cet autre exploit des autorités françaises qui n’ont pas lésiné sur les moyens et autres méthodes de pression pour contraindre le gouvernement malien à troquer ce Malko Linge français contre quatre terroristes, membres de la nébuleuse criminelle Al Qaïda, qui sont accusés d’avoir commis des attentats en Mauritanie et en Algérie.

Les archives de l’assemblée nationale française et d’autres déclarations témoignent aujourd’hui que, ce Pierre Camatte, loin d’être un humanitaire qui aime l’Afrique et milite pour son développement n’est ni plus ni moins qu’un agent des services secrets français qui aurait mal évalué et apprécié les risques et se serait fait prendre par les islamistes d’Al Qaïda. Alors, plusieurs questions peuvent être posées.

 

Comment un pays tels que la France qui clame partout son combat contre Al Qaïda (raison de sa présence en ce moment en Afghanistan) peut-elle libérer des terroristes contre un agent des services secrets qui a commis une erreur tactique et s’est fait prendre ?

 

Comment comprendre cette dichotomie française dans le combat contre le terrorisme ?

 

La vie de ce Pierre Camatte est-elle plus importante que celle des mauritaniens et algériens tués lors des attentats attribués à  ces fous qui se cachent sous le nom d’Allah ?

 

La vie de ce Pierre Camatte est –elle plus importante que celle des innocents qui seront sans doute tués les jours à venir par ces mêmes terroristes ?

 

Comment interpréter cet acte de la France, qui a fermement condamné la méthode James bondienne utilisée par le Mossad (service secret israélien) pour défendre sa patrie (Israël) en tuant à Dubaï un dirigeant supposé du Hamas (organisation palestinienne  dite terroriste) ?

 

Peut-on comprendre par cet acte que le cinquantenaire d’indépendance que célèbre cette année (2010) la plupart des pays francophones d’Afrique, dont le Mali le 20 Juin prochain n’est que cinématographiques ?

 

L’Afrique francophone serait-elle toujours une propriété française ?

 

Comment interpréter ou comprendre le pavoisement dont a fait état le président malien Amadou Toumani Touré au sujet de ce marché de dupe?

 

Chacun saura trouver une réponse à chacune de ces interrogations qui turlupinent les méninges des esprits vifs et défendeurs de la cause africaine.

 

Si on peut comprendre que la France à juste titre essaye de sauver un des leurs, il ne faut pas oublier que cela pourrait constituer un précédent. Alors la France demandera t’elle à tous les dirigeants africains de libérer les gens considérés comme potentiellement dangereux chaque fois qu’un des leurs pour des raisons diverses sera enlevé ? Car en Afrique aujourd’hui plus que jamais, les rapts sont devenus une opération de charme pour des individus peu scrupuleux.

 

Une chose est certaine, la France- Afrique existe plus que jamais dans les faits, même si les déclarations politiciennes en disent le contraire.  L’attitude faisandée d’Amadou Toumani Touré  n’en est qu’une parfaite illustration. Son illustre aïeul Soundiata Keita aurait dans les mêmes circonstances, fait preuve de témérité et de bravoure et n’aurait pas baissé la culotte devant messieurs Kouchner et Guéant. La bataille que livre aujourd’hui au Cameroun le combattant Mboua Massock trouve ici toute son importance, toute sa pertinence et s’impose aujourd’hui plus que jamais.

Les africains devraient méditer sur ce fait et en tirer les leçons pour un futur probant de ce continent, qui a tant souffert du fait de l’oppresseur venu de l’extérieur et de l’imposture de ses pseudos dirigeants qui ne sont en fait que les sous-préfets de Paris, Londres, Madrid ou Lisbonne.

 

 En plus négocier avec des bandits et des terroristes de tout bord comme ceux-là n’est autre qu’un encouragement de ces derniers à continuer leur sordide activité. Il n’est donc pas exclu que d’autres français soient enlevés dans ces zones incontrôlées les jours à venir. 

 

Publié le 02/03/2010 dans mon ancien blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by aurelienlea.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • Le blog de aurelienlea.over-blog.com
  • : Espace d'échange et de partage de nouvelles, d'idées, d'expériences et d'informations.
  • Contact

Recherche

Liens